Comparateurdenergie

Maison passive : ce qu’il faut savoir

Maison passive : ce qu'il faut savoir

Un petit guide sur la façon d’avoir une maison autonome

Le concept de maison passive est de plus en plus répandu et, de nos jours, de plus en plus de maisons en Europe acquièrent ce nom.

Dans la lutte contre le changement climatique, les maisons passives ou autosuffisantes prennent de plus en plus d’importance dans nos vies. Avoir une maison 100% indépendante devient chaque jour plus facile, car il existe des entreprises de construction qui se consacrent exclusivement à la construction de ce type de maisons. Mais avant d’entrer dans les détails, voyons ce que signifie « maison passive ».

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Maison passive : ce qu'il faut savoir

Une maison passive est une maison à très faible besoin énergétique qui parvient à s’auto-suffire grâce à ses propres moyens de production d’énergie, de chauffage de la maison ou d’eau. Pour que la demande énergétique soit faible, il ne suffit pas de maîtriser les habitudes de consommation énergétique, mais aussi la maison doit être bien orientée et isolée pour tirer le meilleur parti des ressources. Ce type de maison a une conception bioclimatique qui assure un confort avec une dépense énergétique minimale.

De plus, les maisons passives sont des maisons écologiques, c’est-à-dire qu’elles n’émettent pas de CO2, réduisent l’empreinte carbone et sont totalement durables.

Maisons et électricité suffisantes

Maison passive : ce qu'il faut savoir

Pour qu’une maison soit passive, elle doit avoir une composante d’autosuffisance prépondérante et générer de manière autonome l’essentiel de son énergie pour son autoconsommation. C’est pourquoi vous devez opter pour un système photovoltaïque. Celui-ci peut être isolé (système autonome) ou connecté au réseau). Dans le cas de systèmes isolés, cependant, il est nécessaire d’avoir une source d’alimentation de secours pour éviter le risque de se retrouver sans alimentation.

Climatisation des maisons passives

Maison passive : ce qu'il faut savoir

Un autre point important à considérer est la climatisation des maisons passives.

Chauffage dans les maisons passives

Il existe deux options principales pour chauffer une maison autonome :

  • Chauffage passif
  • Chauffage actif

Le chauffage passif fait référence à l’utilisation de sources de chaleur naturelles. Ces sources peuvent être le soleil, les personnes elles-mêmes ou la chaleur produite par certains appareils. Pour cela il est nécessaire d’avoir une bonne isolation thermique de la maison.

Le chauffage actif de la maison, quant à lui, repose sur des modes de chauffage traditionnels tels qu’un système de plancher aérothermique ou radiant alimenté par des panneaux solaires.

Ventilation et température de la maison passive

Un autre élément essentiel de la climatisation dans une maison autonome est la ventilation. Ce type de maison utilise en effet une ventilation mécanique qui permet d’avoir en permanence de l’air pur dans la maison. De plus, cette ventilation est dotée d’une récupération de chaleur. Cela permet à l’air intérieur, qui peut avoir une température de 22 degrés, de transférer de la chaleur à l’air extérieur, qui a à la place une température plus basse.

Isolation thermique et acoustique d’une maison passive

Maison passive : ce qu'il faut savoir

Pour qu’une maison soit certifiée Maison Passive, l’isolation thermique est essentielle. Cela vous permet de garder la chaleur ou le froid dans la maison, nécessitant moins d’énergie pour climatiser l’environnement intérieur.

Vous pouvez isoler votre maison :

  • Avec les matériaux alvéolaires : ces alvéoles forment des planches rigides. Les matériaux les plus courants sont le polyuréthane et le polystyrène expansé.
  • Avec des matériaux fibreux : ceux-ci ont une très grande porosité et sont normalement utilisés comme bouche-pores dans les ouvertures ou pour le doublage sous forme de planches revêtues.
  • Avec des matériaux granulaires : Ce sont des particules de matériaux inorganiques agglomérés, comme la perlite et la vermiculite.

Le matériau approprié doit être choisi par les professionnels de la construction, car selon la maison et son emplacement, il peut être avantageux d’utiliser un matériau plutôt qu’un autre. D’autre part, la maison peut également être insonorisée. Cette isolation signifie que le son ne peut en aucun cas pénétrer entre les murs : ni de l’extérieur vers l’intérieur ni vice versa.

Les fenêtres idéales pour une maison passive

Maison passive : ce qu'il faut savoir

Pour une bonne isolation thermique il est primordial de choisir de bonnes fenêtres. Normalement, pour les maisons autonomes, des fenêtres à trois couches avec un cadre en PVC sont utilisées. Leur orientation est également importante. En effet, les fenêtres orientées au nord n’auront pas les mêmes avantages que les fenêtres orientées au sud, au sud-ouest ou au sud-est. Lors du choix de l’emplacement de ces fenêtres, il est donc nécessaire de prendre en compte des éléments tels que l’orientation, la végétation environnante ou l’exposition au vent.

Non seulement les fenêtres, mais l’emplacement et la qualité des portes sont également importants car ils peuvent être des points de ventilation accidentels.

Si vous envisagez installer un système photovoltaïque, par l’intermédiaire de comparateurdenergie.be, vous pouvez recevoir des offres individuelles de différentes entreprises. Si vous remplissez le formulaire, vous recevrez en quelques minutes des offres détaillées des installateurs des panneaux photovoltaïques en Wallonie, gratuitement et sans engagement.

Nous possédons la plus grande base de données d’entreprises qualifiées pour installer un système photovoltaïque dans votre maison ou votre entreprise. Choisissez l’entreprise d’énergie solaire la plus proche de chez vous et demandez un devis gratuit sur notre  carte des entreprises d’énergie solaire.

Comparateurdenergie